Photovoltaique.com
Photovoltaique.com
Consentement d'utilisation des Cookies

Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. J'accepte

Schémas de raccordement pour les installations ≤ 36 kVA

Modes d'injection et de comptage

Trois modes d'injection

Trois grandes familles de schémas de raccordement se définissent par les trois options de raccordement existantes :

  • injection de la totalité
  • injection du surplus
  • autoconsommation totale (sans injection)

Selon la distance de votre logement ou local à la limite de propriété (inférieure ou supérieure à 30 m), le branchement sera :

  • de type 1 (compteur/disjoncteur à l'intérieur du logement) ou
  • de type 2 (compteur/disjoncteur en limite de propriété).

Enedis publie, dans une documentation dédiée au grand public, un mode d'emploi pour le raccordement des installations de production inférieures ou égales à 36 kVA qui présente notamment les différents schémas de raccordement possible et les éventuels travaux à la charge du producteur, en plus des coûts facturés par Enedis. Le descriptif plus complet des travaux sera dans tous les cas précisé lors de la Proposition De Raccordement (PDR).

Injection de la totalité

Caractéristiques du branchement et dispositifs de comptage

Selon la distance à la limite de propriété (+ ou - 30 mètres) et si le local est déjà raccordé ou non, le branchement sera différent.

Dans tous les cas, le branchement sera monophasé si la puissance est inférieure à 6 kVA ou triphasée si elle est supérieure. C'est un compteur Linky qui sera mis en place pour l'installation de production (et ce, que le compteur Linky soit déployé ou non en consommation).

Injection du surplus ou sans injection

caractéristiques du branchement et dispositifs de comptage

La nature du schéma dépend de la distance à la limite de propriété (+ ou - 30 mètres).

Injection du surplus

Si le compteur en place n'est pas le compteur Linky, il sera remplacé par Enedis.

La puissance maximale de l'installation photovoltaïque peut être supérieure à la puissance de soutirage dans la limite des 36 kVA. En effet, le réglage du disjoncteur du compteur Linky est relevé à la puissance admissible dans le branchement. Si cette puissance est inférieure à celle de l'installation photovoltaïque, des modifications de branchement seront alors à prévoir. Il en est de même pour un passage du mono au triphasé (seuil de 6 kVA pour la production).

Sans injection (autoconsommation totale)

Si le compteur en place est électromécanique,  il sera remplacé par Enedis.

Aucune autre modification du branchement n'est à prévoir (sauf mise aux normes exceptionnelles) dans la mesure où la puissance maximale de production photovoltaïque ne peut excéder celle de la puissance de soutirage.

 

 

Compteur Linky

Déploiement du compteur Linky

Depuis le 30 septembre 2016, tous les devis de raccordement se basent sur la pose d'un compteur Linky en injection de la totalité ou en injection du surplus.

D'une manière générale, à compter du 1er janvier 2017, tous les compteurs posés pour les nouvelles installations de production seront des compteurs Linky :

  • Dans le cas d'une configuration en injection du surplus, le compteur de consommation sera ainsi déposé et remplacé par le compteur Linky, au moment du raccordement de l'installation de production ;
  • Dans le cas d'une configuration en injection de la totalité, le compteur de consommation ne sera remplacé qu'au moment du déploiement dans la zone concernée (donc en différé par rapport à la pose du compteur Linky pour l'installation de production).

Le remplacement des compteurs existants se fera lui de manière plus progressive, à compter de septembre 2016 pour les installations raccordées en injection de la totalité et à partir du 2ème semestre 2016 pour les installations en injection du surplus.

Le portail donnant accès aux données de comptage ne sera accessible qu'à partir d'avril 2017 et les données en courbes de charges ne le seront pas avant 2019. Cet accès aux données présuppose le déploiement des concentrateurs (à défaut pourra être utilisée la sortie TIC) et le paramétrage du compteur en "mode producteur", ce qui ne sera pas le cas dans un premier temps pour les installations en injection du surplus.

Un seul dispositif de comptage

A compter du 1er janvier 2017, désormais plus qu'un compteur (Linky) est installé en injection de la totalité et aucun compteur n'est ajouté à celui existant pour la consommation en injection du surplus.

Cas spécifique des installations inférieures ou égales à 36 kVA, raccordées en autoconsommation sur une installation de consommation supérieure à 36 kVA

Dans ces cas, les installations sont traitées selon les règles et procédures des installations supérieures à 36 kVA.

Cette configuration est possible dans la mesure où est mis en place :

  • un dispositif de comptage pouvant mesurer et supporter les flux d'intensité de consommation et de production (donc dimensionné pour la puissance la plus importante) ;
  • un dispositif contractuel relatif au domaine de tension au point de livraison (supérieur à 36 kVA), donnant lieu à des frais de TURPE plus élevés.
Dernière Mise à jour : 12/02/2019

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local déjà raccordé

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local déjà raccordé©Enedis

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des travaux de branchement réalisés par Enedis :

  • Aménagement d'un espace supplémentaire à proximité du panneau de comptage existant pour le compteur et disjoncteur de production ;
  • Confection d'un passage de câble de branchement dans votre habitation ;
  • Réalisation d'une tranchée dans le terrain privatif et pose d'un fourreau pour le câble de branchement, dans le cas uniquement d'un changement de câble (pose d'un câble de section supérieure ou de branchement triphasé) ;
  • Déplacement du panneau de comptage existant ;
  • etc.

 

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local à raccorder

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local à raccorder©Enedis

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des travaux de branchement facturés par Enedis :

  • Aménagement d'un espace pour le panneau de comptage ;
  • Confection d'un passage de câble de branchement dans votre habitation ;
  • Réalisation d'une tranchée dans le terrain privatif et pose d'un fourreau pour les câbles de branchement ;
  • Aménagement de l'emplacement des coffrets ou des bornes de branchement en limite de propriété ;
  • etc.

 

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 2, local déjà ou à raccorder

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 2, local raccordé ou non©Enedis

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des frais de branchement facturés par Enedis :

  • Réalisation des câbles de liaison entre l'installation et les coffrets en limite de propriété (tranchée, fourreau, câble, etc.) ;
  • Aménagement de l'emplacement des coffrets ou des bornes de branchement en limite de propriété ;
  • etc.

 

Dernière Mise à jour : 12/02/2019
Article précédent Modes d'injection et de comptage
Article suivant Injection du surplus ou sans injection

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 1

 

 

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 1©Enedis

 

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des frais de branchement facturés par Enedis :

  • Confection d’un passage de câble de branchement dans votre habitation
  • Réalisation d’une tranchée dans le terrain privatif et pose d’un fourreau pour le câble de branchement, dans le cas uniquement d’un changement de câble (pose d’un câble de section supérieure ou de branchement triphasé)
  • etc.

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 2

 

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 2©Enedis

 

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des frais de branchement facturés par Enedis :

  • Modification du câble de liaison entre l'installation et les coffrets en limite de propriété, si modification nécessaire de la section du câble ou passage en triphasé
  • Aménagement de l'emplacement des coffrets ou des bornes de branchement en limite de propriété (si les coffrets actuels doivent être modifiés)

 

Dernière Mise à jour : 12/02/2019
Article précédent Injection de la totalité
Article suivant Compteur Linky
Dernière Mise à jour : 12/02/2019
Article précédent Injection du surplus ou sans injection

Schémas de raccordement pour les installations ≤ 36 kVA

Modes d'injection et de comptage

Trois modes d'injection

Trois grandes familles de schémas de raccordement se définissent par les trois options de raccordement existantes :

  • injection de la totalité
  • injection du surplus
  • autoconsommation totale (sans injection)

Selon la distance de votre logement ou local à la limite de propriété (inférieure ou supérieure à 30 m), le branchement sera :

  • de type 1 (compteur/disjoncteur à l'intérieur du logement) ou
  • de type 2 (compteur/disjoncteur en limite de propriété).

Enedis publie, dans une documentation dédiée au grand public, un mode d'emploi pour le raccordement des installations de production inférieures ou égales à 36 kVA qui présente notamment les différents schémas de raccordement possible et les éventuels travaux à la charge du producteur, en plus des coûts facturés par Enedis. Le descriptif plus complet des travaux sera dans tous les cas précisé lors de la Proposition De Raccordement (PDR).

Un seul dispositif de comptage

A compter du 1er janvier 2017, désormais plus qu'un compteur (Linky) est installé en injection de la totalité et aucun compteur n'est ajouté à celui existant pour la consommation en injection du surplus.

Cas spécifique des installations inférieures ou égales à 36 kVA, raccordées en autoconsommation sur une installation de consommation supérieure à 36 kVA

Dans ces cas, les installations sont traitées selon les règles et procédures des installations supérieures à 36 kVA.

Cette configuration est possible dans la mesure où est mis en place :

  • un dispositif de comptage pouvant mesurer et supporter les flux d'intensité de consommation et de production (donc dimensionné pour la puissance la plus importante) ;
  • un dispositif contractuel relatif au domaine de tension au point de livraison (supérieur à 36 kVA), donnant lieu à des frais de TURPE plus élevés.

Injection de la totalité

Caractéristiques du branchement et dispositifs de comptage

Selon la distance à la limite de propriété (+ ou - 30 mètres) et si le local est déjà raccordé ou non, le branchement sera différent.

Dans tous les cas, le branchement sera monophasé si la puissance est inférieure à 6 kVA ou triphasée si elle est supérieure. C'est un compteur Linky qui sera mis en place pour l'installation de production (et ce, que le compteur Linky soit déployé ou non en consommation).

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local déjà raccordé

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local déjà raccordé©Enedis

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des travaux de branchement réalisés par Enedis :

  • Aménagement d'un espace supplémentaire à proximité du panneau de comptage existant pour le compteur et disjoncteur de production ;
  • Confection d'un passage de câble de branchement dans votre habitation ;
  • Réalisation d'une tranchée dans le terrain privatif et pose d'un fourreau pour le câble de branchement, dans le cas uniquement d'un changement de câble (pose d'un câble de section supérieure ou de branchement triphasé) ;
  • Déplacement du panneau de comptage existant ;
  • etc.

 

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local à raccorder

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 1, local à raccorder©Enedis

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des travaux de branchement facturés par Enedis :

  • Aménagement d'un espace pour le panneau de comptage ;
  • Confection d'un passage de câble de branchement dans votre habitation ;
  • Réalisation d'une tranchée dans le terrain privatif et pose d'un fourreau pour les câbles de branchement ;
  • Aménagement de l'emplacement des coffrets ou des bornes de branchement en limite de propriété ;
  • etc.

 

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 2, local déjà ou à raccorder

Schéma d'injection de la totalité, branchement de type 2, local raccordé ou non©Enedis

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des frais de branchement facturés par Enedis :

  • Réalisation des câbles de liaison entre l'installation et les coffrets en limite de propriété (tranchée, fourreau, câble, etc.) ;
  • Aménagement de l'emplacement des coffrets ou des bornes de branchement en limite de propriété ;
  • etc.

 

Article précédent Modes d'injection et de comptage
Article suivant Injection du surplus ou sans injection

Injection du surplus ou sans injection

caractéristiques du branchement et dispositifs de comptage

La nature du schéma dépend de la distance à la limite de propriété (+ ou - 30 mètres).

Injection du surplus

Si le compteur en place n'est pas le compteur Linky, il sera remplacé par Enedis.

La puissance maximale de l'installation photovoltaïque peut être supérieure à la puissance de soutirage dans la limite des 36 kVA. En effet, le réglage du disjoncteur du compteur Linky est relevé à la puissance admissible dans le branchement. Si cette puissance est inférieure à celle de l'installation photovoltaïque, des modifications de branchement seront alors à prévoir. Il en est de même pour un passage du mono au triphasé (seuil de 6 kVA pour la production).

Sans injection (autoconsommation totale)

Si le compteur en place est électromécanique,  il sera remplacé par Enedis.

Aucune autre modification du branchement n'est à prévoir (sauf mise aux normes exceptionnelles) dans la mesure où la puissance maximale de production photovoltaïque ne peut excéder celle de la puissance de soutirage.

 

 

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 1

 

 

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 1©Enedis

 

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des frais de branchement facturés par Enedis :

  • Confection d’un passage de câble de branchement dans votre habitation
  • Réalisation d’une tranchée dans le terrain privatif et pose d’un fourreau pour le câble de branchement, dans le cas uniquement d’un changement de câble (pose d’un câble de section supérieure ou de branchement triphasé)
  • etc.

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 2

 

Schéma d'injection du surplus, branchement de type 2©Enedis

 

Dans cette configuration, les travaux suivants pourraient être à votre charge, en plus des frais de branchement facturés par Enedis :

  • Modification du câble de liaison entre l'installation et les coffrets en limite de propriété, si modification nécessaire de la section du câble ou passage en triphasé
  • Aménagement de l'emplacement des coffrets ou des bornes de branchement en limite de propriété (si les coffrets actuels doivent être modifiés)

 

Article précédent Injection de la totalité
Article suivant Compteur Linky

Compteur Linky

Déploiement du compteur Linky

Depuis le 30 septembre 2016, tous les devis de raccordement se basent sur la pose d'un compteur Linky en injection de la totalité ou en injection du surplus.

D'une manière générale, à compter du 1er janvier 2017, tous les compteurs posés pour les nouvelles installations de production seront des compteurs Linky :

  • Dans le cas d'une configuration en injection du surplus, le compteur de consommation sera ainsi déposé et remplacé par le compteur Linky, au moment du raccordement de l'installation de production ;
  • Dans le cas d'une configuration en injection de la totalité, le compteur de consommation ne sera remplacé qu'au moment du déploiement dans la zone concernée (donc en différé par rapport à la pose du compteur Linky pour l'installation de production).

Le remplacement des compteurs existants se fera lui de manière plus progressive, à compter de septembre 2016 pour les installations raccordées en injection de la totalité et à partir du 2ème semestre 2016 pour les installations en injection du surplus.

Le portail donnant accès aux données de comptage ne sera accessible qu'à partir d'avril 2017 et les données en courbes de charges ne le seront pas avant 2019. Cet accès aux données présuppose le déploiement des concentrateurs (à défaut pourra être utilisée la sortie TIC) et le paramétrage du compteur en "mode producteur", ce qui ne sera pas le cas dans un premier temps pour les installations en injection du surplus.

Article précédent Injection du surplus ou sans injection
Dernière Mise à jour : 12/02/2019

Publications

Mode d'emploi d'Enedis pour le raccordement des installations de production ≤ 36 kVA (lien externe) consulter

A voir également