Photovoltaique.info
Photovoltaique.info
Consentement d'utilisation des Cookies

Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. J'accepte

Evaluer les contraintes du site

Généralités

Les plus grands freins à l'implantation de photovoltaïque sont les contraintes administratives des sites et les contraintes techniques des bâtiments : tenue mécanique de la charpente, assurances de la couverture, situation administrative d'un terrain, …

Il est important que le maître d'ouvrage ait conscience de ces freins potentiels avant d'engager des frais importants dans des études si celles-ci ne peuvent pas aboutir à un projet concret pour des raisons qui auraient pu être anticipées.

La première question à se poser est celle de la maitrise foncière : à qui appartient le site que je souhaite équiper en photovoltaïque ? Cette question doit toujours être posée et élucidée avant n'importe quelle autre démarche.

Installation sur bâtiments

L'implantation sur bâtiment peut se faire :

  • en intégration au bâti : les panneaux photovoltaïques viennent remplacer des éléments de la couverture et assurent l'étanchéité du bâtiment
  • en sur-imposition : les panneaux viennent au-dessus de la couverture du bâtiment, ils peuvent être fixés à la structure du bâtiment ou lestés

Pour toutes installations photovoltaïques sur bâtiment il est nécessaire d'obtenir l' accord des services urbanismes à travers une déclaration préalable de travaux. Des contraintes architecturales peuvent être imposées si le bâtiment se situe dans le périmètre d'un bâtiment classé.

Installation au sol

Pour installer une installation photovoltaïque au sol il est nécessaire d'obtenir un permis de construire. Dans un premier temps, il faudra vérifier la compatibilité des documents d'urbanisme du site avec l'obtention d'un permis de construire

Installations sur ombrière de parking

L’étude d’un projet en ombrière de parking nécessite d’anticiper rapidement le démarrage d’études complémentaires, dont :

  • une étude topographique afin de bien délimiter les limites cadastrales du terrain, de bien connaître son relief (les pentes et leurs orientations) et les éventuels obstacles pouvant exister sur le site,
  • une étude des obstacles pouvant exister dans le sous-sol : vestiges, réseaux électriques ou fluides. C’est particulièrement important dans le cadre d’un projet d’ombrière sur un site imperméabilisé, afin d'évaluer les éventuels besoins de déplacement, pas toujours simples quand il s'agit de réseaux gravitaires.
  • une étude géotechnique afin de connaître les différentes natures de sol rencontrées. Dans un premier temps, ces relevés devront permettre de déterminer le type d’ancrage adapté pour les structures porteuses. En fonction du niveau de précision des résultats, une étude complémentaire pourra s’avérer nécessaire afin de dimensionner précisément ces ancrages.

La présence de réseaux souterrains peut être déterminante dans la disposition des structures porteuses : le sol doit pouvoir supporter les structures sans abîmer les réseaux et les réseaux doivent rester accessibles après pose des structures.

Localisation

Pour un propriétaire foncier, une collectivité ou une entreprise privée, il est important de commencer par un recensement global de son patrimoine :

  • Adresse des sites
  • Coordonnées GPS
  • Parcelles cadastrales concernées
  • Appartenance à un périmètre de protection des monuments historiques 

Raccordement au réseau électrique

Récolter des informations sur le raccordement existant en consommation et/ou en production du site concerné :

  • Emplacement(s) et nombre du ou des point(s) de livraison (PDL) existants sur le bâtiment,
  • Puissance d'abonnement en consommation et tarif d'achat de l'électricité : ces données sont disponibles sur les factures d'électricité,
  • Présence d'une autre installation photovoltaïque et, le cas échéant, sa puissance,
  • Age du bâtiment. A noter que les colonnes montantes datant d’avant 1992 et qui ne sont pas aux normes peuvent conduire à des coûts de raccordement élevés.

Une simulation du raccordement peut être effectué sur le simulateur d'Enedis .

Sites spécifiques

Pour tous les sites à proximité d'un aéroport ou héliport, une étude d’éblouissement sera à réaliser.

Dernière Mise à jour : 23/04/2020
Article suivant Installation sur bâtiments

Contraintes techniques

L'idéal pour un projet photovoltaïque sur toiture est que celui-ci s'intègre dans un programme de rénovation globale du bâtiment ou qu'il soit prévu dès la construction de celui-ci. Dans le cas où le projet est sur une toiture existante, il convient de récupérer un maximum d'informations sur le bâtiment (Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE), plan de la toiture, matériaux utilisés ...)

Résistance mécanique des charpentes

La résistance mécanique de la charpente doit être évaluée pour déterminer si la surcharge occasionnée par l'installation des panneaux photovoltaïques n'est pas de nature à affaiblir la stabilité des ouvrages porteurs (charpente, toiture-terrasse, …).

Sur une toiture plate, les contraintes de prise au vent sont très importantes, ces contraintes combinées à une charpente légère peuvent compromettre un projet.

Toiture terrasse : complexe d'étanchéité

Le complexe d'étanchéité (isolant et membrane),  sous-jacent à l'installation photovoltaïque, doit être compatible avec les charges ajoutées. Ces deux éléments doivent avoir des coefficients de compressibilité compatibles avec la mise en œuvre d'une installation photovoltaïque (coefficient C).

Les zones d'implantation des panneau photovoltaïques doivent tenir compte de l'entretien et la réfection des ouvrages d'étanchéité, particulièrement si l’étanchéité est toujours sous garantie décennale (obligation de contrat d’entretien annuel). Ceci signifie un accès aux relevés d’étanchéité (acrotères, lanterneaux…), un accès dégagé aux évacuations d’eaux pluviales, et la possibilité de vérifier visuellement l’état général de la toiture.

Pour des questions d'assurance, il est généralement nécessaire de faire un nouveau revêtement d'étanchéité lors de l'installation de panneaux photovoltaïques sur une toiture existante. Pour déroger à cette règle, il convient de trouver un accord entre l'étancheur et son assureur pour permettre l'ajout d'une installation en sur-imposition sans remettre en cause l'assurance décennale de l'étanchéité.

Pour plus d'informations, se référer aux recommandations professionnelles de la Chambre Syndicale Française Etanchéité (CSFE) - « Mise en oeuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d’étanchéité en toiture-terrasse – février 2011 ». Les installateurs interrogés conseillent de se rapprocher de l'étancheur ayant réalisé le bâtiment pour voir avec lui les possibilités de fixation.

Sécurité pour l'installation sur bâtiment

L’intégration d’un système photovoltaïque au bâtiment le soumet d’emblée aux règles de l’art et aux normes applicables aux secteurs de l’électricité et de la construction.

Sécurité électrique

Pour ce qui est de la sécurité électrique, on se réfèrera au guide UTE C 15 712-1 .

Travail en hauteur

En ce qui concerne la protection contre les chutes de hauteur, deux types d’intervention sont à envisager : le chantier d’installation et la maintenance ultérieure. Pour chaque phase, la conception des installations doit garantir la sécurité des travailleurs.

À ce titre, on préfèrera les protections collectives fixes, type garde-corps, aux protections individuelles temporaires type harnais et ligne de vie.

Sécurité incendie

Des recommandations concernant la prise en compte de la sécurité incendie lors de la conception de l’installation photovoltaïque ont été émises :

  • par la Commission Centrale de Sécurité pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) avec, en plus des règles électriques, des règles sur l’implantation des modules (à noter en particulier une largeur minimale de 0,50 m pour le cheminement en toiture),
  • par le Centre National de Prévention et de Protection (CNPP) pour les bâtiments industriels, commerciaux et tertiaires équipés d’une installation photovoltaïque en toiture via le référentiel APSAD D20.

De manière générale, la doctrine locale est disponible auprès des Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS).

Dernière Mise à jour : 23/04/2020
Article précédent Généralités
Article suivant Installation au sol

Complément de rémunération en appel d'offres

Pour bénéficier d'un complément de rémunération dans le cadre des appels d'offres CRE, le terrain doit remplir les critères suivants :

  • Cas 1 : le terrain d'implantation se situe sur une zone urbanisée ou à urbaniser d'un PLU
  • Cas 2 : le terrain se situe sur une zone portant la mention « énergie renouvelable » et n'est pas situé en zone humide ni soumis à autorisation de défrichement
  • Cas 3 : le terrain d'implantation se situe sur un site dégradé

Voir le cahier des charges de l'appel d'offres pour plus de détail.

Dernière Mise à jour : 23/04/2020
Article précédent Installation sur bâtiments
Article suivant Installations sur ombrière de parking
Dernière Mise à jour : 23/04/2020

Evaluer les contraintes du site

Généralités

Les plus grands freins à l'implantation de photovoltaïque sont les contraintes administratives des sites et les contraintes techniques des bâtiments : tenue mécanique de la charpente, assurances de la couverture, situation administrative d'un terrain, …

Il est important que le maître d'ouvrage ait conscience de ces freins potentiels avant d'engager des frais importants dans des études si celles-ci ne peuvent pas aboutir à un projet concret pour des raisons qui auraient pu être anticipées.

La première question à se poser est celle de la maitrise foncière : à qui appartient le site que je souhaite équiper en photovoltaïque ? Cette question doit toujours être posée et élucidée avant n'importe quelle autre démarche.

Localisation

Pour un propriétaire foncier, une collectivité ou une entreprise privée, il est important de commencer par un recensement global de son patrimoine :

  • Adresse des sites
  • Coordonnées GPS
  • Parcelles cadastrales concernées
  • Appartenance à un périmètre de protection des monuments historiques 

Raccordement au réseau électrique

Récolter des informations sur le raccordement existant en consommation et/ou en production du site concerné :

  • Emplacement(s) et nombre du ou des point(s) de livraison (PDL) existants sur le bâtiment,
  • Puissance d'abonnement en consommation et tarif d'achat de l'électricité : ces données sont disponibles sur les factures d'électricité,
  • Présence d'une autre installation photovoltaïque et, le cas échéant, sa puissance,
  • Age du bâtiment. A noter que les colonnes montantes datant d’avant 1992 et qui ne sont pas aux normes peuvent conduire à des coûts de raccordement élevés.

Une simulation du raccordement peut être effectué sur le simulateur d'Enedis .

Sites spécifiques

Pour tous les sites à proximité d'un aéroport ou héliport, une étude d’éblouissement sera à réaliser.

Installation sur bâtiments

L'implantation sur bâtiment peut se faire :

  • en intégration au bâti : les panneaux photovoltaïques viennent remplacer des éléments de la couverture et assurent l'étanchéité du bâtiment
  • en sur-imposition : les panneaux viennent au-dessus de la couverture du bâtiment, ils peuvent être fixés à la structure du bâtiment ou lestés

Pour toutes installations photovoltaïques sur bâtiment il est nécessaire d'obtenir l' accord des services urbanismes à travers une déclaration préalable de travaux. Des contraintes architecturales peuvent être imposées si le bâtiment se situe dans le périmètre d'un bâtiment classé.

Contraintes techniques

L'idéal pour un projet photovoltaïque sur toiture est que celui-ci s'intègre dans un programme de rénovation globale du bâtiment ou qu'il soit prévu dès la construction de celui-ci. Dans le cas où le projet est sur une toiture existante, il convient de récupérer un maximum d'informations sur le bâtiment (Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE), plan de la toiture, matériaux utilisés ...)

Résistance mécanique des charpentes

La résistance mécanique de la charpente doit être évaluée pour déterminer si la surcharge occasionnée par l'installation des panneaux photovoltaïques n'est pas de nature à affaiblir la stabilité des ouvrages porteurs (charpente, toiture-terrasse, …).

Sur une toiture plate, les contraintes de prise au vent sont très importantes, ces contraintes combinées à une charpente légère peuvent compromettre un projet.

Toiture terrasse : complexe d'étanchéité

Le complexe d'étanchéité (isolant et membrane),  sous-jacent à l'installation photovoltaïque, doit être compatible avec les charges ajoutées. Ces deux éléments doivent avoir des coefficients de compressibilité compatibles avec la mise en œuvre d'une installation photovoltaïque (coefficient C).

Les zones d'implantation des panneau photovoltaïques doivent tenir compte de l'entretien et la réfection des ouvrages d'étanchéité, particulièrement si l’étanchéité est toujours sous garantie décennale (obligation de contrat d’entretien annuel). Ceci signifie un accès aux relevés d’étanchéité (acrotères, lanterneaux…), un accès dégagé aux évacuations d’eaux pluviales, et la possibilité de vérifier visuellement l’état général de la toiture.

Pour des questions d'assurance, il est généralement nécessaire de faire un nouveau revêtement d'étanchéité lors de l'installation de panneaux photovoltaïques sur une toiture existante. Pour déroger à cette règle, il convient de trouver un accord entre l'étancheur et son assureur pour permettre l'ajout d'une installation en sur-imposition sans remettre en cause l'assurance décennale de l'étanchéité.

Pour plus d'informations, se référer aux recommandations professionnelles de la Chambre Syndicale Française Etanchéité (CSFE) - « Mise en oeuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d’étanchéité en toiture-terrasse – février 2011 ». Les installateurs interrogés conseillent de se rapprocher de l'étancheur ayant réalisé le bâtiment pour voir avec lui les possibilités de fixation.

Sécurité pour l'installation sur bâtiment

L’intégration d’un système photovoltaïque au bâtiment le soumet d’emblée aux règles de l’art et aux normes applicables aux secteurs de l’électricité et de la construction.

Sécurité électrique

Pour ce qui est de la sécurité électrique, on se réfèrera au guide UTE C 15 712-1 .

Travail en hauteur

En ce qui concerne la protection contre les chutes de hauteur, deux types d’intervention sont à envisager : le chantier d’installation et la maintenance ultérieure. Pour chaque phase, la conception des installations doit garantir la sécurité des travailleurs.

À ce titre, on préfèrera les protections collectives fixes, type garde-corps, aux protections individuelles temporaires type harnais et ligne de vie.

Sécurité incendie

Des recommandations concernant la prise en compte de la sécurité incendie lors de la conception de l’installation photovoltaïque ont été émises :

  • par la Commission Centrale de Sécurité pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) avec, en plus des règles électriques, des règles sur l’implantation des modules (à noter en particulier une largeur minimale de 0,50 m pour le cheminement en toiture),
  • par le Centre National de Prévention et de Protection (CNPP) pour les bâtiments industriels, commerciaux et tertiaires équipés d’une installation photovoltaïque en toiture via le référentiel APSAD D20.

De manière générale, la doctrine locale est disponible auprès des Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS).

Article précédent Généralités
Article suivant Installation au sol

Installation au sol

Pour installer une installation photovoltaïque au sol il est nécessaire d'obtenir un permis de construire. Dans un premier temps, il faudra vérifier la compatibilité des documents d'urbanisme du site avec l'obtention d'un permis de construire

Complément de rémunération en appel d'offres

Pour bénéficier d'un complément de rémunération dans le cadre des appels d'offres CRE, le terrain doit remplir les critères suivants :

  • Cas 1 : le terrain d'implantation se situe sur une zone urbanisée ou à urbaniser d'un PLU
  • Cas 2 : le terrain se situe sur une zone portant la mention « énergie renouvelable » et n'est pas situé en zone humide ni soumis à autorisation de défrichement
  • Cas 3 : le terrain d'implantation se situe sur un site dégradé

Voir le cahier des charges de l'appel d'offres pour plus de détail.

Article précédent Installation sur bâtiments
Article suivant Installations sur ombrière de parking

Installations sur ombrière de parking

L’étude d’un projet en ombrière de parking nécessite d’anticiper rapidement le démarrage d’études complémentaires, dont :

  • une étude topographique afin de bien délimiter les limites cadastrales du terrain, de bien connaître son relief (les pentes et leurs orientations) et les éventuels obstacles pouvant exister sur le site,
  • une étude des obstacles pouvant exister dans le sous-sol : vestiges, réseaux électriques ou fluides. C’est particulièrement important dans le cadre d’un projet d’ombrière sur un site imperméabilisé, afin d'évaluer les éventuels besoins de déplacement, pas toujours simples quand il s'agit de réseaux gravitaires.
  • une étude géotechnique afin de connaître les différentes natures de sol rencontrées. Dans un premier temps, ces relevés devront permettre de déterminer le type d’ancrage adapté pour les structures porteuses. En fonction du niveau de précision des résultats, une étude complémentaire pourra s’avérer nécessaire afin de dimensionner précisément ces ancrages.

La présence de réseaux souterrains peut être déterminante dans la disposition des structures porteuses : le sol doit pouvoir supporter les structures sans abîmer les réseaux et les réseaux doivent rester accessibles après pose des structures.

Dernière Mise à jour : 23/04/2020

Publications


A voir également

Chapitre | Réaliser une installation
Démarches administratives
Chapitre | Réaliser une installation
Raccordement